Certains linguistes contemporains[1] soutiennent que le langage n’est simplement qu’une collection de repères mnémotechniques qui permettent à l’homme de mieux mémoriser. Ce qui était au départ simplement la désignation de choses ou d’êtres courants a fini par désigner des concepts et a permis de nourrir la pensée et surtout de la transmettre par la parole qui a largement précédé l’écrit. Que cette théorie vous convainque ou non, vous reconnaîtrez avec moi que l’usage de repères mnémotechniques est bien utile et continue à l’être dans notre monde moderne et numérisé. Qui n’a pas souvenir de ces repères commodes appris à l’école : « mais ou et donc or ni car », « Sur une racine de la bruyère, une corneille boit l’eau de la fontaine Molière » ou encore les décimales[2] du nombre π « Que j’aime à faire apprendre un nombre utile aux sages ! Immortel Archimède, artiste, ingénieur, qui de ton jugement peut priser la valeur… ».

Ces petites phrases rappellent les particularités parfois originales de l’orthographe française :

Nourrir prend deux « r », car on se nourrit plusieurs fois.
Mourir ne prend qu’un « r », car on ne meurt qu’une fois.
Courir ne prend qu’un « r », car on manque d’air en courant.
L’hirondelle prend deux « l », car elle vole avec ses deux ailes.
La libellule, elle, a quatre « l » et quatre ailes aussi.
La vieille ne peut marcher qu’avec ses deux bâtons (les « i »).
Appuyer prend deux « p », car on s’appuie mieux sur deux pattes.
Un balai prend un seul « l », car il n’a qu’un manche.
Un ballet prend deux « l », car pour danser il faut deux jambes.

Pas sûr qu’il y ait un intérêt crucial à pouvoir réciter les principales prépositions mais on ne sait jamais : à, dans, par, pour, en, vers, avec, sans, sous, sur, entre, derrière, chez, de, contre ». Mais vous pouvez toujours essayer de retenir la phrase : « Adam part pour Anvers avec cent sous sûrs, entre derrière chez Decontre ». Ce n’est pas exhaustif car il y a beaucoup d’autres prépositions non répertoriées dans cette phrase. A vous de trouver une nouvelle phrase avec celles-ci : devant, avant, après, depuis, pendant, jusque, hors, selon, envers, sauf, malgré. Quelques règles d’accent, mises à mal par la dernière réforme de l’orthographe, pouvaient cependant se retenir facilement par des aphorismes simplets du type suivant « Le chapeau de la cime est tombé dans l’abîme et celui du boiteux est tombé dans la boîte. »

Il est des domaines où le recours à la mnémonique est quasiment indispensable, c’est le cas en particulier de la chimie. Pour retenir la deuxième ligne du classement périodique des éléments, la petite phrase suivante est bien utile :  « Lili Berça Bébé Chez Notre Oncle Filippo Nestor » (on y reconnaît la suite des éléments :  Li, Be, B, C, N, O, F, Ne). C’est parfois plus tiré par les cheveux. Comment se rappeler qui donne un électron et qui en perd un lors des réactions d’oxydo-réduction ? Grâce aux balais (de la marque) Océdar ! : Si on lit de gauche à droite : OCEdar – Oxydant Capteur (d’) Électrons et en lisant de droite à gauche : ocEDAR – Réducteur Agent Donneur (d’) Électrons. Pour se rappeler l’ordre des 3 premiers groupement alcanes : Il aimait être propre. (Oralement, “Il aiMét Éth Prop “), soit Méthane, Éthane, Propane.

Les gaz rares (Hélium, Néon, Argon, Krypton, Xénon, Radon) se retiennent dans l’ordre par la phrase évocatrice : « Hercule gligea d’Arracher le Korsage de na et Ronfla ». Il est parfois des phrases encore plus lestes que j’épargne aux chastes oreilles de mes lecteurs et lectrices. Comme les grivois me reprocheraient de ne pas en citer au moins une, je l’emprunte au mondes carabin, spécialiste de la question : « Tu Peux La Fourrer Ou lA Manger Toute ». Il s’agit de retrouver dans l’ordre ascendant le nom des artères de la tête : Thyroïdienne supérieure, Pharyngée ascendante, Linguale, Faciale, Occipitale, Auriculaire postérieure, Maxillaire, Temporale superficielle.

En physique pour mémoriser la loi des gaz parfaits on peut penser à l’affirmation, ô combien justifiée, le « Procès-Verbal nous Rend Triste » qui nous rappelle la formule PV= nRT. Les électroniciens de naguère devaient connaître un code de couleur pour les résistances (Noir, Marron, Rouge, Orange, Jaune, Vert, Bleu, Violet, Gris, Blanc).  Quelques phrases permettaient de retenir un ordre pas naturel : « Ne Mangez Rien Ou Je Vous Battrai Violemment Gros Béta ». L’ordre des planètes (incluant ou non Pluton, récemment rabaissé au niveau de « corps céleste ») : « Manon Viendras Tu Manger Jeudi Sur Une Nappe Propre » ou « Mon Vieux, Tu M’as Jeté Sur Une Navette ». Vous y trouverez : Mercure, Vénus, la Terre, Mars Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton.

En musique, pour savoir quelles notes latines (do, ré, mi…) correspondent aux notes anglaises ou germaniques (A, B, C), souvenez-vous de l’exclamation « Ah, la la » et vous retrouverez l’équivalence du A et du la et procédez ensuite logiquement : B=si, C=do, etc. L’ordre des bémols (Si mi la ré sol do fa) correspond à la phrase : « Six mille laquais repus songent au dodo, fatigués ».

Pour les sept merveilles du monde, prononcez : « Mostapha ! J’attends la copie ». C’est simple, prenez le début de chaque mot (au moins en phonétique) : Mausolée d’Halicarnasse, Statue de Zeus à Olympie, Phare d’Alexandrie, Jardins suspendus de Babylone, Temple d’Artémis à Éphèse, Colosse de Rhodes, Pyramides d’Égypte. Les sept péchés capitaux, du moins leurs initiales, se trouvent dans « ce galop » : Colère, Envie, Gourmandise, Avarice, Luxure, Orgueil, Paresse. Ils sont sept aussi mais entourent Blanche-Neige. Retrouver l’intégralité de leurs noms n’est pas à la portée de tout le monde. Pour vous y aider la phrase suivante est bien utile : « A Jouer Presque Seul Tu Deviens Grincheux. » Vous aurez au moins les initiales de la bande des sept : Atchoum, Joyeux, Prof, Simplet, Timide, Dormeur, Grincheux.

En sciences naturelles, quelques phrases mnémotechniques permettent de retenir des caractéristiques. Par exemple pour distinguer les feuilles de charme et de hêtre : « être poilu est sans charme », avec quelques variantes du même style comme « être à poil charme Adam ». Distinguer la localisation des nids de certains oiseaux par l’antienne[3] : « Pie à haut nid, caille a bas nid ». Ou encore énoncer quelques spécimens de la grande famille des cétacés « C’est assez, dit la baleine, alors que j’ai le dos fin je me cache à l’eau. » (« Cétacé, dit la baleine, à l’orque que j’ai le dauphin, je me cachalot »). Pour retenir l’ordre de la classification taxinomique (Règne, Embranchement, Classe, Ordre, Famille, Genre, Espèce), rien de tel que la petite phrase : « Reste En Classe Ou Fais Grandes Écoles ». Pour les bases azotées de l’ADN (A, T, G, C : Adénine, Thymine, Guanine, Cytosine), une invite simple : « À Table Grand Chef ».

En géologie, pour retenir, en partant du présent, les ères, du Quaternaire au Primaire : Cénozoïque[4], Crétacé, Jurassique, Trias, Permien, Carbonifère, Dévonien, Silurien, Ordovicien, Cambrien. Pensez à la petite phrase pertinente : « Cite Ce Joli Truc Pour Connaître Des Siècles Ordonnés Correctement ». Vous aurez au moins les initiales, restent les noms, pas toujours communs !

Au théâtre enfin, face à la scène, le côté « jardin » et le côté « cour » sont du côté de chaque initiale de Jésus Christ (jardin à votre gauche et cour à droite).

Pour terminer et en attendant de compléter la liste, voici dans l’ordre les initiales du nom des présidents de la Ve République : « Douce Patrie Gauloise où Miaulent les Chats Siamois Honteux et Malades », (De Gaulle, Pompidou, Giscard d’Estaing, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron).

Vous avez sans doute vos propres « trucs », je suis preneur mais je ne vous promets pas de les apprendre par cœur!

 

[1] C’est la thèse reprise par l’essayiste américain Tom Wolfe (1930 – 2018) dans son ouvrage Le règne du langage, Ed Pocket, juillet 2018 dans la version traduite en français

[2] Correspondant au nombre de lettres des mots du vers de la phrase : 3, 141592…

[3] Cette phrase fait partie des « trompe-oreilles », ces sentences difficiles à comprendre, souvent formées de monosyllabes, qui donnent l’impression d’être en langue étrangère

[4] Le cénozoïque regroupe le quaternaire et le tertiaire.

 

Billet d’humeur de Dominique Maillard, Président d’honneur de la FNEP